À la Une

Coste, mon cher Coste !

Surtensions – Olivier Norek

zoom

Avec un scénario percutant et original, Olivier Norek signe ici un polar addictif comme on aime à en lire.

Une construction qui vous plongera tour à tour au cœur d’une prison, au cœur de la mafia, au cœur de la police française.

Il vous donnera les larmes aux yeux, l’envie de tourner plus vite les pages et peut-être le goût de vous révolter.

Retrouvez (ou découvrez) le capitaine Coste de la SDPJ 93 ainsi que son équipe Ronan, Sam, et Johanna dans ce grand polar français.

Voilà le bref petit texte que j’avais écrit après lecture (et aussi parce que les notules pour les coups de cœur ne sont pas à rallonge).

Mais pour en dire un peu plus, j’ai absolument adoré ce polar. J’ai lu les deux autres dans la foulée,(Code 93 et Territoire) et je n’ai pas été déçue. Enfin du bon polar français !

Pour les adeptes de polar je conseille fortement ! J’attends avec impatience les suivants. A noter qu’à l’occasion du mois du Polar chez Cultura, Olivier Norek est le parrain de l’opération et sera en dédicace au Cultura de Claye-Souilly le dimanche 26 fevrier. Je ne sais pas si je pourrai y aller, mais à voir, en tout cas il se dit que c’est quelqu’un de charmant !

Publicités

Une Histoire de dragon, Piti-Crok veut grandir trop vite – Thibault Colon De Franciosi

Une Histoire de dragon, Piti-Crok veut grandir trop vite – Thibault Colon De Franciosi

Aucun texte alternatif disponible.

Voici l’histoire de piti-crok, qui comme le titre l’indique, veut grandir trop vite !

Je suis littéralement fan des illustrations, ainsi que de l’histoire.

L’aventure de Piti-Crok qui voulait grandir à tout prix en oubliant qu’il est d’abord un petit dragon, je trouve que c’est une histoire à raconter aux enfants !

Je ne suis pas très doué pour les articles sur la jeunesse (encore moins sur les albums jeunesses ! ) Mais courez vite l’acheter, car il vaut le détour !

Je vous laisse le lien de l’illustrateur au passage, allez y faire un tour 🙂

http://thibault-cdf.com/

 

 

Sylvie Germain – A la table des hommes

A la table des hommes – Sylvie Germain

Résultat de recherche d'images pour "a la table des hommes"

Qu’est ce que l’être humain ?

Dans ce monde dévasté par la guerre, Sylvie Germain nous pose cette grande question en nous contant l’histoire de ce petit porcelet qui deviendra un adolescent vierge de toute orgueil humaine.

Elle nous oppose la beauté de la nature, face à la haine et l’horreur humaine. Une fable intemporel qui nous rappel les événements qui se produise depuis longtemps sur terre.

Que dire de ce livre. Il est très spécial et extrêmement difficile à conseiller en librairie. C’est un de mes plus gros coup de cœur de ces dernières années, mais je pense n’avoir réussi à le conseiller peut-être deux fois.

Le sujet est sensible, mais je ne peux pas en dire trop car justement, tout le cheminement du récit nous emmène vers un but final bien précis auquel on ne s’attends pas vraiment et loin de moi l’idée de gâcher la fin (pour ceux qui se sentiraient l’âme de le lire !)

Karine Tuil – L’insouciance

L’insouciance – Karine Tuil

Qui sommes-nous vraiment, peut-on sortir des cases dans lesquels la société nous enferme ?

L’insouciance nous emporte dans notre monde brutal, dans la France d’aujourd’hui, à travers quatre personnages très différents : Romain, jeune militaire traumatisé de retour d’Afghanistan, et Marion Decker reporter, avec qui il vivra une nuit, puis une histoire d’amour. Romain apprendra que celle-ci est mariée à François Vély, richissime homme d’affaire, fils d’un ancien ministre et résistant juif. C’est François Vély qui se retrouvera au cœur d’un scandale international après avoir posé assis sur la sculpture d’une femme noire.

On suivra aussi le parcours d’Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens issu d’une cité du 93, qui se retrouve propulsé à l’Élysée après les émeutes de 2005 et aura pour mission la tâche difficile de défendre publiquement François Vély.

Un roman qui traite de nombreux sujets, la guerre, le terrorisme, le deuil, l’amour, le problème des banlieues, l’égalité sociale, l’antisémitisme ainsi que le racisme et surtout, la perte de l’insouciance.

Les quatre personnages se retrouveront pour un voyage en Irak qui changera leur vie à jamais.

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui m’a l’air assez criant de vérité sur le monde d’aujourd’hui. La façon dont les choses dérapent, la façon dont cela pourrait aussi bien se produire dans la vie réel, dont ça se produit déjà à vrai dire.  Je pense que Karine Tuil a plutôt bien cerné un certain nombre de problématiques qui nous touchent particulièrement aujourd’hui.

« Il y a quelque chose de très malsain qui est en train de se produire dans notre société, tout est vu à travers le prisme identitaire. On est assigné à ses origines quoi qu’on fasse. Essaye de sortir de ce schéma-là et on dira de toi que tu renies ce que tu es ; assume-le et on te reprochera ta grégarité. »

 

Hello Jacky ;)

Mör – Johana Gustawsson ( Parution le 15 mars 2017)

L’image contient peut-être : texte

Ni un coup de cœur, ni à mettre sur liste noire. C’est un polar qui se lis très vite, avec des meurtres sanglants et un bon clin d’œil à Jack l’éventreur.

On va se retrouver sur une enquête policière sur des meurtres en séries dont le tueur est censé être en prison depuis 10 ans.

Equipe de police classique, accompagné d’une profileuse et d’une stagiaire autiste asperger.

Parallèlement on suivra Freda, jeune fille de Whitechapel au moment des meurtres de l’Eventreur.

Le livre en lui même n’est pas mal écrit, bien que la plume ne soit pas grandiose non plus. Je garde un goût de trop peu, mais en revanche la résolution de l’enquête est une grosse surprise et j’avoue que je me laisse rarement surprendre.

En gros une petite lecture « détente » (si on peut dire ça d’un polar sanglant).